Miresem
 

La Miresem : Un travail au quotidien avec les entreprises

Depuis près de 4 ans, la Miresem compte dans son équipe Benoît Nicodème, Chargé de Mission Entreprises. Ce sociologue de formation œuvre au quotidien pour faciliter l’intégration des nouveaux salariés au sein des entreprises avec qui nous collaborons.

Focus sur le parcours de Benoît et le travail d’un Chargé de Mission Entreprises (CME).

C’est après un parcours éclectique que ce licencié en sociologie de l’UCL arrive à la Miresem. En effet, avant de travailler aux côtés des entreprises du Sud Sambre et Meuse, Benoît est passé par l’enseignement, la consultance en intérim mais aussi la grande distribution, avec toujours comme fil rouge, les ressources humaines.

Actif principalement sur la province de Namur et plus précisément sur les communes de Walcourt, Philippeville et Florennes, son objectif principal est de collecter des offres d’emploi à destination des bénéficiaires de la Miresem. Une finalité résultant d’un travail en profondeur allant de la prospection à la fidélisation des entreprises avec qui il collabore.

Son rôle avec celles-ci est d’être un facilitateur entre employeurs et candidats dans le cadre d’un engagement en rétablissant une certaine égalité entre les acteurs mais surtout, en mettant l’accent sur les tâches à effectuer dans le poste à pourvoir.

Ses précédentes expériences professionnelles lui ont permis de prioriser les besoins des entreprises locales tout en ayant une fonction de commercial vendant un service gratuit.

Et comme tout commercial, les épreuves sont nombreuses. Persuadé de la qualité du service qu’il propose, son principal frein reste la collaboration avec les plus grandes structures, bénéficiant, en interne, d’un service dédié au recrutement. Cependant, la réponse des entreprises avec qui il prend contact reste généralement positive. Effectivement, tout patron est potentiellement intéressé par les services de la Miresem.

Benoît permet aux employeurs de gagner du temps mais il apporte également une expertise tant dans la connaissance précise des candidats proposés que dans la connaissance de l’entreprise en elle-même. De fait, une des forces du service proposé par l’ASBL est la préparation des candidats, les amenant à savoir parfaitement dans quelle structure ils vont signer un contrat. Cela renforce la motivation de ceux-ci à s’engager auprès d’un employeur. C’est certainement un des plus grands avantages que la Miresem peut proposer face à ses « concurrents » avec le suivi dans l’emploi, nous dit-il.

Car au-delà de la captation d’offres, les CME, dont Benoît, ont pour mission d’effectuer un suivi dans l’emploi du nouveau salarié. Le but étant d’accompagner ce dernier dans son nouveau cadre afin de lui permettre de trouver ses marques plus rapidement et plus facilement et ce, pendant 6 mois. Le CME reste en contact direct avec l’employeur pour réagir rapidement en cas de problème, précise-t-il. L’objectif restant l’emploi durable.

Les résultats sont payants, en près de 4 ans, ce sont plus de 100 personnes qui ont trouvé un emploi grâce à Benoît dont environ 80 % via un contrat de minimum 6 mois et ce, dans une cinquantaine d’entreprises, représentant son réseau.

Un travail important à mettre en avant car l’aspect social de la Miresem ne serait pas si efficace sans une pratique de fond réalisée par l’équipe des Chargés de Mission Entreprises, avec les employeurs dans le Sud de l’Entre Sambre et Meuse.

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest